Une rencontre, un concert, en janvier.
Un chapeau, une guitare
Un d’un coup un texte qui me fait vibré,
C’est « Juste à coté »
Je reste bouche « b » devant lui
Mais pourquoi je suis là ?
J’avais presque oublié...

De « Chien de prairie », à « Assis là »
En passant par « Manille »
C’est dingue l’effet qu’il me fait.
Au bout de 10 minutes sa voix ma transporté;
C’est clair je vais acheter les Cd.

Comment il s’appelle ? Je n’sais pas ?
Attend je regarde sur le billet.
Rien d’écrit tant pis
Ils resteront l’espace du concert
Le mec aux lunettes, et le mec au chapeau.

Mais au faite, c’est quoi cette histoire?
D’être sur la pointe des pieds?
"Des chiens de prairie"
A oui j’imagine la scène.
Ben voila je vais encore délirer
J’en reste étonnée.

Je n’vais pas abandonner comme ça,
L’histoire a trop bien commencé.

Je vais le retrouver à Bourges
En avril, et il me dira :
« En souvenir du couscous »
Mais je ne vous en ai pas parlé ?
Faudra lui demander.
Il va me dire aussi,
Ce n’est pas bien de chanter,
Mais c’est ça de t’écouter tous les jours,
T’inquiète je vais me calmer.

Beaucoup trop court sur cette scène,
C’est décidé je vais à Paris.
Avant à la radio,
Il me dit « Allô ma chérie??!! »
Il n’sait pas à qui il parle,
C’est décidé je vais lui consacrer de mon temps,
Pour le plaisir de lire ses textes
Et de le faire connaître.

A Paris en mai,
Oui je sais je l’ai pas vu en février
Toujours son chapeau, sa guitare même une de cassée,
Je me suis marée avec ces histoires
Qu’il sait si bien raconter.
Je suis restée scotché
Sur « J’avance » sans guitare.
J’ai pleuré sur « L’abandon »
« Vas-y Jean Marc fait nous chialer »


Ce n’est pas de l’acharnement,
Comme on pourrait le penser,
C’est juste un bonheur de l’écouter.

Une heure trente plus tard,
Je n’ai pas vraiment envie de rentrer
"Je peux rester encore pour t’écouter?"
Je te reverrais, bientôt.
Pour le moment faut que j’accompagne
Quelqu’un au RER A.
J’espère qu’il ne regardera pas
La fille qui vas s’asseoir en face lui.
Car je risque encore de pleurer.

Mais je m’égare du sujet
Ce n’est pas la même histoire qu’entre toi et moi.
Avec lui c'est de peut être de l’amour.
Avec toi c'est toujours.

Elle est nul cette rime
Il est temps que je termine cette histoire,
Et continué sur ma lancé ….

Et pour clôturer ce texte en beauté,
Merci à Séb, Jean Marc et Batlik
En résumé
Écouter.


« MamSelle_Bulle » © Alexandra (27 mai 2006)

Dedicasse_Blog