Calé dans mon lit
les dents serrées
je me contorsionne
quelque chose me dit
que cette fois c'est la bonne

Le réveil vert translucide
me troue le bide
je regarde les numéros changer
sans arriver à faire le vide

Je me suis couché
vers 2 heures
sans prendre garde
à cette petite douleur

Qui maintenant me fait vomir
et me terrasse
putain de calcul
Je le sens
 qu'il passe

J’ai peur quand j'ai mal
et c'est parce que j'ai peur
que c'est  insoutenable

Pourvu que celui ci
ne soit pas trop gros
pourvu qu'il s'arrache vite fait
du bas de mon dos

Ça y est l'empaffé
je le sens qui coince

le docteur parlaitrif_calculs_renaux_web_tcm27_32808
de délirium trop mince

Passer par la fenêtre
me semble une option

envisageable
écrabouillé par terre
je paraîtrais moins misérable

Qu’à cet instant précis
à ramper comme une limace
putain de calcul
il faut qu'il passe

J’ai peur quand j'ai mal
et c'est parce que j'ai peur
que c'est insupportable

Je regrette
tout ce que j'ai fait de mal
c'est juré
je jure sur ma tête
de jamais recommencer

Pas besoin de curé d'enfer
ou de paradis
j'emmerde le christ
je souffre plus que lui

Je comprends le mot
rédemption
je me mets à genoux
et je demande pardon

Je suis seul
avec ma douleur
putain de calcul
ça y est je pleure

J’ai peur quand j'ai mal
et c'est parce que j'ai peur
que c'est insoutenable

J’ai peur quand j'ai mal
et c'est parce que j'ai peur
que c'est
insupportable

Batlik (Utilité  2007 « à brûle pourpoint »)

Batlik : Guitare, voix, choeur, MS10
Jean Marc Pelatan : Basse
Gilles Gelly : Gimmick
Sébastien Brun : Batterie

édité pour la 1ere fois le 31 mars 2008