Au bout du compte te voilà revenu

de l'endroit tu avais disparu

ta petite liberté c'était

l'herbe y était-elle un peu plus verte

ou pas assez pour que tu ne regrettes

ton petit chez moi ton chez nous

 

Elle a dit ça et j'ai ditmedium_affiche_ici_ailleurs2

comprends-moi

parce que moi je ne me comprends pas du tout

c'est un bien fait ou une maladie

de se dire tout le temps

qu'ailleurs c'est meilleur qu'ici

 

Là où je vais la route est comme un Z

et je voyage au souffle de la zeb

libre d'aller et de sentir

les irrégularités naturelles

les trous les bosses et l'aspect du ciel

l'intime impression de s'enfuir

 

Comme l'air du changement

souffle souvent dans ta direction

est-ce que tu avances ou bien

est-ce que tu tournes en rond

 

Elle a dit ça et j'ai dit

comprends-moi

parce que moi je ne me comprends pas du tout

c'est un bien fait ou une maladie

de se dire tout le temps

qu'ailleurs c'est meilleur qu'ici

 

C'est l'art de vivre c'est l'art des choixchoisir

c'est l'art tout court c'est être soi

face à ceux qu'on ne connaît pas

C'est un rêve où tu n'existes pas

une parenthèse entre toi et moi

c'est juste que c'est comme ça

 

Au bout du compte me voilà revenu

de l'endroit où j'avais disparu

ma petite liberté c'était

l'herbe y était-elle un peu plus verte

ou pas assez pour que je ne regrette

mon petit chez moi mon chez nous

Batlik : Guitare / Chant
Jean Marc Pelatan : Basse 
Bertrand Perrin : Batterie 
Nicolas Brûche : Trompette

"L'art des choix" - 2010 
A brûle pourpoint"


édité pour la première fois le 23 septembre 2010