Tu réfléchis souvent a posteriori
tu te dis trop tard que le discernement
c'est de l'or en barre
et tu ne t'expliques pas pourquoi
ils n'ont jamais rien fait
de ce qu'il y avait dans ton contrat
peut-être parce que des contrats comme le tien
ils en ont déjà plein

Mais tu pleures
faut pas c'est la règle c'est comme ça
le producteur choisit qui sort et qui sort pas
en signant tu te vends et c'est eux qui décident
combien et jusqu'à quand


Je ne fréquente pas l'industrie du disque

et ses petits soldats
je ne compose pas pour une multinationale
radio_num
je compose pour moi

Et au pays de l'exception culturelle

où chanteurs engagés font danser les pucelles
j'observe ceux qui
critiquent le système en se servant de lui

Mais tu pars pourquoi
qu'est-ce que j'ai dit de méchant
as-tu peur qu'on sache
que t'es qu'un charlatan
qu'en signant tu t'es vendu
et qu'en te vendant t'as perdu
plus que ce que tu prétends

Il s'improvise il s'impose
sans qu'on le courtise
l'indépendant le vrai le dur
pas celui du show-bizz

Est la mauvaise conscience
de ceux qui se retrouvent
en panne de cohérence
qui participent à la dissolution
de l'art dans le fric

Est-ce qu'il pleure
non c'est ce qu'il a choisi
est-ce qu'il part
non plus il reste et se construit
affranchi et conscient
c'est celui qui décide pourquoi et puis comment


Batlik : Guitare / Chant
Jean Marc Pelatan : Basse
Sébastien Brun : Batterie
Nicolas Brûche : Trompette

"L'art des choix" - 2010
A brûle pourpoint"



édité pour la première fois le 6 Janvier 2011