Tout est calme et tranquille
les jours se suivent et défilent
au garde-à-vous devant ses habitudes

il gère tout ça très bien
se répète qu'il est certain
de se connaître avec exactitude

il vit tout entouré
toujours accompagné
conforme au milieu de la multitude

mais il y a quelque chose qui change
quelque chose qui le démange
un peu comme une nouvelle aptitude 

c'est comme si tout était écrit
dans une comédie
où chaque comédien oublie
que quelqu'un parle à travers lui film_script3

il entend le discours
et le contre et le pour
couvrir les voix de ceux qui braillent autour

repère les accessoires
l'écran et l' étendard
aident à faire glisser la morale de l'histoire

observe le décor féerie tricolore
masquer l'odeur
la gueule des coupables et les corps

perçoit les personnages
et la norme et la marge
chacun déterminé par son usage

c'est comme si tout était écrit
dans une tragédie
avec comme seul choix cornélien
soit une vie de maître soit une vie de chien

la doxa l'a repu
il ne gobera plus
n'avalera rien sans son consentement

ni pouvoir de suggestion
comme une indigestion de bons sentiments
méfiance leur conscience ment

c'est qu'il est temps pour lui
d'improviser sa vie
quitter l'étable
fuir l'évident et l'inévitable

de tomber amoureux
ou bien foutre le feu
au sens commun aux dogmes
aux mythes et aux dieux

et alors tout sera écrit
dans une poésie
sans personne pour lui dire ce qui
est bon ou pas pour lui

Auteur – Compositeur : Batlik   -  Le poids du superflu  2012 - A Brûle Pourpoint 


édité pour la 1ere fois le 28 mars 2012