03 juin 2006

Le minou

Comment je m’appelle Et pourquoi je saigne ? Je crois que celle que j’aime Veut voir l’autre bord de la Seine. On était pourtant bien, de ce coté là, Y avait elle, moi et je sais plus très bien. Elle avait pourtant tiré des plans sur ma comète Et une comète, ça peut être mignon tout plein. Mais je la regarde accoster sur la rive d’en face Et j’ai du mal à distinguer tout ce qui se passe. Alors Comment je m’appelle Et pourquoi je saigne ? Je... [Lire la suite]

02 juin 2006

Comme le coyote

Bien sûr évidemment Sont les deux seuls mots Que tu prononces tout le temps L’air fier les épaules en arrière Tes certitudes t'ont donné l'habitude De ne plus te poser aucune question De ne répondre que par oui ou par non L’index pointé sur chacune de tes idées Sûr de tes convictions Un vrai petit Napoléon Comme le coyote dans les dessins animés T’es au dessus du vide Mais tu continues à marcher Qu’est ce qu'il se passera Quand tu regarderas en bas Lorsque ton empire sous tes pieds S'effondrera ... [Lire la suite]
31 mai 2006

Le nouveau producteur

Au pied d'un grand fauteuil en cuir Sur un plancher fait de bois vénitien Un petit chien regarde dormir Son maître en lui léchant la main C’est le nouveau producteur Celui d'aujourd'hui Celui qui fait son beurre Et l'argent de celui ci Le producteur de disques Ne prend plus aucun risque Son empire Ne semble pas prêt de mourir Libre comme un artiste aujourd'hui C’est être bardé de contrats de contraintes De livres de comptes de plaintes Contre ceux qui... [Lire la suite]
31 mai 2006

A l'intérieur

Un petit bout de ficelle Autour de son cou  Un petit bout de chiffon Pour ne plus rien sentir du tout C’est l'enfermement Qui fait qu'à cet instant Un prisonnier s'évade en passant par Un noeud coulant Un tout petit dérapage Suffit pour se retrouver Les deux pieds dans une cage À mordre un morceau d'oreiller Pour peu que madame la justice Ait écouté monsieur l'état Maintenant on resserre les vis Je veux parler de celles du bas ... [Lire la suite]
29 mai 2006

J'avance

Tu la connais L’histoire du bourgeois Qui voudrait que l'on croie Qu’il est tout sauf bourgeois Pourquoi Parce que dans la musique Il paraît que ça ne se fait pas Parce que dans la musique Il paraît que ça ne se dit pas Le monde des musiciens Comme partout ailleurs A ses communautés Ses clans ses petits secteurs Et comme partout ailleurs Il y a de la compétition Et comme partout ailleurs On retrouve pas mal de cons ... [Lire la suite]
27 mai 2006

Manille

C’est maintenant Qu’on retire nos vêtements, Tous nos habits le haut, Le milieu et le bas aussi. Et j’avoue qu’à cet instant, Ben je suis peut être, peut être Un peu moins confiant, Parce que cela fait tellement longtemps, Que je n’ai pas touché une fille La dernière fois je crois me souvenir Qu’il neigeait sur Manille J’espère que c’est comme le vélo Que ça ne s’oublie pas Que je n’aurais pas trop mal au dos. C’est maintenant, Que tu... [Lire la suite]

23 mai 2006

Les blousons blancs

Vivre avec la peur au ventre, Se retourner chaque fois Qu’on rentre Chez soi. Surveiller ses arrières, Toujours laisser passer Le type qui marche derrière. Trouver une place pour mieux voir, Qui entre et qui sort du bar. Toujours demander discrètement, Est-ce que tu connais le type Au blouson blanc. Le romantisme de l’homme traqué N’existe pas dans la réalité, Quand on sait quelqu’un Nous attend au prochain tournant Tout le monde se met à porter ... [Lire la suite]
22 mai 2006

L’aigri

Découpe le en 2, si tu veux, Fracasse lui le nez Poche lui les yeux. Il fera moins le malin Sous le feu des poings. Il ne dira rien Mais dis toi bien Que dés le lendemain Il recommencera A dire ce que tu as fait Et qui tu l’as fait. C’est pas des coup, même bien portés, Qui lui feront tout, Tout oublier. Alors, Découpe le en 2, si tu veux, Fracasse lui le nez Poche lui les yeux. Mais rappelle toi en lui tordant le coup Qu’il sait tout. ... [Lire la suite]
21 mai 2006

L’esthète

Il existe un pays au-delà de l’océan    Avec un drapeau comme le nôtre Bleu, blanc et rouge, au vent. Bleu comme la mer Blanc comme l’argent Et rouge comme le sang Qui coule de cet argent. Pourtant les gens qui vivent là-bas Sont tellement gentils, Ils nous ont sauvé deux fois, Bien merci Mais pourquoi continuer A êtres si charmants ? Tous ces cadeaux, en 50 ans, non, vraiment. Le Coca Cola franchement fallait pas Les films de pantins, merci... [Lire la suite]
18 mai 2006

Amad

Dans une ville de quelques habitants Derrière un boulevard trop bruyant J’ai quitté ma grande entreprise Le temps que mes soucis réduisent Pour pouvoir enfin partager Les bruits du bistrot d’à côté Il avait la bouche écorchée Et la posture de l’éméché Apres une minute de silence Comme il avait deux verres d’avance, On c’est retrouvé nez contre nez Et j’écoutais ses vieux péchés. Il se souvient vaguement d’après l’accident Quand on l’a remmené, Qu’il à du... [Lire la suite]